Votre média indépendant !

Plus

    Tour de France : 7 des cols parmi les plus durs entre Alpes et Pyrénées, les connaissez-vous ?

    Le Tour de France est connu pour ses cols de montagne exigeants qui testent la force, l’endurance et le courage des coureurs. Chaque année, le maillot à pois suscite l’excitation des fans du Tour de France, qui attendent avec impatience les batailles épiques dans les montagnes. Voici 7 cols parmi les plus ardus du Tour de France, dont la difficulté puisse varie en fonction des conditions météorologiques, de la longueur de l’étape et d’autres facteurs.

    Ces cols mythiques des Alpes et des Préalpes

    Chaque année, les meilleurs grimpeurs du Tour de France ont une explication dans les Alpes ou les Préalpes. Avec en objectif, le maillot à pois et pourquoi pas le maillot jaune. En 2023, le Tour de France passera du côté de la Haute-Savoie et d’Annecy, avec notamment l’ascension du col de La Forclaz et de celui des Aravis.

    Le col de l’Iseran, plus haut col routier

    C’est le plus haut col routier des Alpes et du Tour de France, culminant à 2 770 mètres. Il a été inclus dans la Grande Boucle 6 fois, dont la dernière en 2019 et se révèle être un défi redoutable. Que ce soit pour les cyclistes expérimentés à la recherche d’un défi de taille ou pour les amateurs de cyclisme souhaitant découvrir l’une des routes les plus légendaires des Alpes, le col de l’Iseran est un véritable joyau pour les passionnés de vélo.

    Longueur : 12,9 km, depuis Bonneval-sur-Arc

    Pente moyenne : 7,5%

    Le col du Galibier et ses pics à 10%

    Atteignant 2 642 mètres d’altitude, le Galibier est souvent une caractéristique clé des étapes alpines du Tour. Il est un défi épique pour les cyclistes, avec ses pentes abruptes et ses paysages à couper le souffle. Depuis 1947, les coureurs de la Grande Boucle l’ont emprunté 33 fois.

    Longueur : 34,90 km, depuis Saint-Michel-de-Maurienne

    Pente moyenne : 5,51%

    Col du galibier, tour de France 1936

    Le col de la Madeleine

    Un autre col alpin de haute altitude, la Madeleine. Il atteint les 2 000 mètres et est connu pour son dénivelé constant. Il relie la vallée de la Maurienne a celle de la Tarentaise. Le col a été gravi 27 fois par les coureurs du Tour de France. La première ascension a eu lieu en 1969 et la dernière en 2020.

    Longueur : 19,2 km, depuis La Chambre

    Pente moyenne : 7,9%

    L’Alpe d’Huez

    La montée vers l’Alpe d’Huez n’est techniquement pas un col, mais elle est l’une des plus célèbres du Tour. Ses 21 virages en épingle à cheveux sont un test redoutable pour les coureurs. Le virage des Hollandais est particulièrement connu pour son ambiance. En été, près de 400 cyclistes passent par la montée de l’Alpe chaque jour.

    Longueur : 14,45 km

    Pente moyenne : 7,9%

    Le Mont Ventoux

    Bien qu’il ne soit techniquement pas un col, le Mont Ventoux (Vaucluse, et classé comme faisant partie des Alpes) est souvent considéré comme l’une des ascensions les plus difficiles du Tour. Il atteint 1 912 mètres d’altitude et est connu pour son terrain nu et balayé par le vent. Il fut en 2000 le terrain d’une lutte restée dans les mémoires entre deux champions controversés : Marco Pantani et Lance Armstrong.

    Longueur : 21 km depuis Bédoin

    Pente moyenne : 7,5%

    Les Pyrénées

    Régulièrement, le Tour de France fait aussi étape dans les Pyrénées. De belles étapes de montagne s’y déroulent et permettent aux grimpeurs de s’exprimer. En 2023, les cyclistes s’y mesureront d’ailleurs, dès le départ de la Grande Boucle.

    Le col du Tourmalet

    Le Tourmalet est le col le plus fréquemment escaladé dans l’histoire du Tour de France, à raison de 60 passages. Il se situe dans les Hautes-Pyrénées et atteint une altitude de 2 115 mètres. En 2023, les coureurs de la Grande Boucle emprunteront une nouvelle fois ce col classé hors catégorie.

    Longueur : 19 km depuis Luz-Saint-Sauveur

    Pente moyenne : 7,4%

    Le col d’Aubisque

    Le col d’Aubisque, à 1 709 m d’altitude, est un col mythique des Pyrénées. Avec ses lacets sinueux et sa vue panoramique, c’est un défi incontournable pour les cyclistes passionnés en quête d’aventure. Il est souvent combiné avec le Tourmalet, ce qui donne une étape particulièrement exigeante.

    Longueur : 16,60 km depuis Laruns

    Pente moyenne : 7,2%

    ⏷ Plus de 90 activités rien qu'en Haute-Savoie ! ⏷

    Voir encore plus d'activités

    Marine B.
    Marine B.
    En tant que rédactrice pour le média indépendant Annecy-Ville, je suis ravie de vous guider à travers les charmes de notre ville. Découvrez avec moi les récits, les événements et les endroits exceptionnels qui font la beauté de notre Venise des Alpes.

    1 COMMENTAIRE

    1. Mi e ventoux est un col ..denomine Col des Tempêtes situé quelques lacets plus bas.
      L’Alpe d’Huez peut également aboutir au col de la Sare”e quelques kms plus haut.Le TdF l’a d’ailleurs emprunté il y a peu

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Plages Piscines Visites Lac Montagnes Sport Hébergements Se déplacer Villes & Villages Stations Patinoire

    Le mag'