Hiver : ces indices qui indiquent qu’il y aura de la neige

plateau des glières © M. Pitteloud

Tous les automnes, nous nous inquiétons de savoir s’il y aura de la neige l’hiver suivant. Vous ne le saviez peut-être pas, mais plusieurs indices peuvent vous mettre sur la voie. Dictons ou indicateurs fiables, voici quelques astuces pour savoir si la neige tombera en quantité ou non.

Plus il y a de guêpes, plus la neige tombera

guêpe sur une fleur

La première technique pour savoir si vous aurez assez de neige pour pouvoir skier tout l’hiver est de se référer aux guêpes. Plus elles sont nombreuses, plus l’hiver sera neigeux. D’autres diront que c’est la hauteur de leurs nids qui indiquera si la neige sera présente, ou non, cet hiver en altitude.

Étant donné que nous avons passé notre été à nous battre avec ces insectes, il ne fait aucun doute que nous pourrons skier cet hiver. Pensez donc à affuter votre matériel et à réserver votre séjour dans l’une des stations de Haute-Savoie.

Se référer à la taille des épilobes

épilobes au col du Mont Cenis

Si vous n’êtes pas un habitué des sentiers de randonnée ou même originaire des hauts villages alpins, il se peut que n’ayez jamais entendu parler des épilobes. Ces fleurs violettes, aussi connues sous le nom de laurier de Saint-Antoine, se trouvent en montagne. Elles peuvent avoir une hauteur comprise entre 20 cm et 2 mètres.

Les anciens disent de ces fleurs que leur taille permet d’estimer la hauteur de neige de l’hiver à venir. Plus elles sont hautes, plus les quantités de neige seront importantes. Il en serait de même pour les gentianes. Il ne vous reste donc plus qu’à retourner sillonner les sentiers durant l’été, l’épilobe étant en pleine floraison entre mai et septembre. Sachez cependant que les épilobes n’auront pas la même hauteur selon les endroits.

Compter le nombre de pelures des oignons

Il est une légende qui dit que le nombre de pelures d’un oignon correspond au nombre de mois enneigés dans une année. Finalement, nous serions presque prêts à pleurer un peu plus lorsque nous épluchons nos oignons, si cela veut dire que nous pourrons profiter des pistes de ski alpin ou de ski de fond durant la saison hivernale.

Noisetiers généreux, hiver heureux

noisettes en tas

Vous avez un noisetier dans votre jardin ou dans votre rue ? Celui-ci pourra vous servir à déterminer s’il neigera beaucoup cet hiver.

Pour cela, rien de plus simple. Il vous suffit de regarder si les noisettes sont nombreuses ou si votre récolte, faite entre septembre et novembre, a été bénéfique.

Quand il neige sur la côte Est des États-Unis

Lorsqu’il neige sur la côte Est des États-Unis, c’est là que vous pouvez commencer à penser à la saison de ski. Comptez généralement 3 semaines avant que la vague neigeuse n’atteigne la France et les Alpes. Si la tempête ne s’est pas trop atténuée en traversant l’Atlantique, il y a fort à parier que les chutes de neige seront conséquentes du côté de la Haute-Savoie et de certaines stations de Savoie. D’autres devront néanmoins attendre les retour d’Est pour enregistrer de bonnes hauteurs de neige, à l’exemple de Val d’Isère ou de Bonneval-sur-Arc.

Une saison 2022-2023 marquée par la neige ?

Si nous nous référons à ces astuces, nous pouvons espérer un hiver avec de la neige en quantités en montagne. D’autant plus que les sommets ont déjà été largement saupoudrés à la fin du mois de septembre. Les épilobes, quant à elles, étaient relativement hautes et les guêpes nous auront tenu compagnie tout l’été pendant nos repas en terrasse. Nous n’avons donc plus qu’à prendre notre mal en patience et à attendre sagement l’ouverture des stations de ski. Mais d’ici-là, n’oubliez pas de vous équiper en pneus-neige et autres équipements spéciaux, ceux-ci étant obligatoires à partir du 1er novembre.

Article précédentAnnecy pendant la Première Guerre Mondiale
Article suivantRetenue collinaire de La Clusaz : la ZAD face aux bulldozers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici