Votre média indépendant !

Plus
    AccueilNotre aggloTransports en commun à Annecy : le scénario "tram et bus" voté

    Transports en commun à Annecy : le scénario “tram et bus” voté

    Avec une circulation très dense, Annecy doit se doter de moyens de transports en commun adaptés. Les élus du grand Annecy ont choisi en votant pour une solution hybride avec bus et tram.

    Un vote historique et très serré : 45 voix pour le Tram/Bus contre 44 voix pour le Bus

    Le conseil communautaire du Grand Annecy s’est réuni le 18/11/2021. A l’ordre du jour, le choix du mode de transport en commun pour les 40 ans à venir. Une dépense de près de 600 millions d’euros. Et des conséquences fiscales importantes avec la hausse de la taxe foncière pour les propriétaires et la hausse du versement mobilité pour les entreprises et les administrations.

    Le vote entre les deux scénarios E et F a été très serré. Finalement, la solution mixte BHNS Tram l’emporte de 45 voix contre 44 voix en faveur du BHNS seul. Le conseil se retrouvera au mois de décembre pour prendre des délibérations qui permettent de lancer les nombreuses formalités administratives avant le lancement des travaux pour la réalisation de ces transports en commun.

    Rappel des différentes solutions proposées

    Le dossier du tram à Annecy, c’est un peu comme le tunnel sous le Semnoz, on en parle depuis des années sans jamais en voir le bout. Désormais le calendrier s’accélère. Le conseil communautaire du Grand Annecy, qui est compétent sur les déplacements dans Annecy est composé de 95 élus dont 35 élus sont issus de la ville d’Annecy.

    Lors de la réunion de ce conseil, le 18 novembre 2021, les élus ont choisi entre six propositions. Pour résumer, elles vont d’un transport en commun totalement en tramway à un transport en commun totalement en bus. Pour le bus, on parle de BHNS (bus à haut niveau de service intégral), c’est-à-dire que le bus utilise uniquement une voirie qui lui propre, ne se mêle pas aux flux des voitures et donc garantit des horaires fixes à ses usagers.

    Parmi les six, deux scénarios (le E et le F) semblaient avoir la préférence des élus du Grand Annecy :

    Une solution mixte BHNS Tram

    Dans cette hypothèse, un tramway serait construit de Pringy à Seynod et des BHNS sur les branches rive ouest, Epagny, Glaisins. Les coûts estimés : infrastructure 603 millions d’euros, aménagement 45 millions d’euros et achat du foncier 43 millions d’euros.
    Total : 691 millions d’euros.

    BHNS Tram – source Grand Annecy – Systra

    Une solution 100 % BHNS

    Pas de tram dans cette solution : des BHNS rouleront sur les cinq branches du futur réseau de transports en commun : rive ouest, Seynod, Epagny, Pringy, Les Glaisins. Les coûts estimés : infrastructure 485 millions d’euros, aménagement 37 millions d’euros et achat du foncier 37 millions d’euros.
    Total : 559 millions d’euros.

    BHNS 100% – source Grand Annecy – Systra

    Financement et enjeux politiques

    Comment financer ?

    De tels travaux engagent les collectivités publiques et essentiellement le Grand Annecy sur plus de 30 ans.  Pour pouvoir se payer ces niveaux d’investissements, le Grand Annecy va devoir s’endetter, mais aussi augmenter ses taux d’impositions.

    Il dispose de deux leviers fiscaux. Le niveau de la taxe foncière que payent tous les propriétaires particuliers et entreprises. Et le versement mobilité qui est payé par les entreprises et les administrations de plus de 10 salariés. Le premier impacte le niveau de vie des ménages et le second l’attractivité économique du bassin annécien.

    Les positions des élus

    Dans ce dossier qui va peser durablement sur les finances locales, mais qui va aussi apporter à la population un moyen de transport adapté pour l’avenir à un bassin de vie de 300 000 habitants, les positions politiques divergent :

    • La présidente du Grand Annecy, Frédérique Lardet appuie l’hypothèse 100 % BHNS. Une première réunion non délibérative et privée du conseil communautaire avait récemment suivi l’avis de sa présidente. Le 18 novembre, les 95 élus ont choisi entre les 6 scénarios lors d’un vote solennel.
    • Le maire d’Annecy, François Astorg  soutient l’option mixte BHNS et tram. Mais ce n’est pas le conseil municipal d’Annecy qui est décisionnaire sur cet épineux dossier. Le maire proposait un sondage à titre indicatif entre les deux scénarios sur le site de la mairie d’Annecy, sondage qui était favorable à la solution BHNS / Tram.
    • Enfin l’ancien maire d’Annecy, Jean-Luc Rigaut, aujourd’hui conseiller municipal d’opposition opte pour l’hypothèse mixte entre le tramway et le BHNS. Néanmoins, il considère que ce choix est suffisant important pour que la population de l’agglomération soit consultée lors d’un référendum local.

    Le choix du mode de transport à Annecy doit aussi contribuer à limiter la pollution de l’air, améliorer la circulation pendant les heures de pointes, réduire l’usage de l’automobile en privilégiant les pistes cyclables.

    Mise à jour du 29/11/2021 : Le maire de Charvonnex qui fait partie des 95 élus communautaires du Grand Annecy, était absent lors de vote. Il avait transmis une procuration qui n’a pas été reçue et donc prise en compte. Son choix se portait sur le scénario “bus” uniquement, ce qui aurait donné un résultat de 45 votants pour chaque option. Le maire de Charvonnex a déposé un recours gracieux. La présidente du Grand Annecy a deux mois pour lui répondre et peut-être proposé un nouveau vote sur ce sujet.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    La ville d’Annecy : victime d’une cyberattaque de ses services informatiques

    Un communiqué des services de la mairie d'Annecy indique qu'une cyberattaque est en cours, provoquant l'arrêt de l'ensemble de ses services informatiques. Les détails de...