Votre média indépendant !

Plus
    Accueil Notre agglo Et si le tunnel sous le Semnoz était finalement abandonné ?

    Et si le tunnel sous le Semnoz était finalement abandonné ?

    Depuis plus de 30 ans le dossier du tunnel sous le Semnoz est un vrai serpent de mer. Une lettre adressée au département risque bien de l’enterrer complètement.




    « Nous avons la conviction qu’une telle infrastructure ne répondrait pas aux attentes des citoyens »

    C’est par ces mots que les signataires d’une lettre ont interpellé le président du conseil départemental de Haute-Savoie Christian Monteil. Parmi les signataires, on retrouve :

    • Frédérique Lardet, Présidente de l’agglomération du Grand Annecy,
    • François Astorg, maire d’Annecy,
    • Bruno Lyonnaz, maire de Sevrier,
    • Michel Béal, maire de Saint-Jorioz,
    • Marc Rollin, maire de Duingt.

    Il s’agit bien de l’ensemble des maires concernés sur leur commune par le projet de tunnel sous le Semnoz. La signature de la Présidente de l’agglomération rajoute encore du poids, parce que Le Grand Annecy devait être le second financeur du projet après le Département.

    Les élus demande donc au département de Haute-Savoie de renoncer au projet s’appuyant sur les nombreuses réticences exprimées par les habitants pendant la campagne pour les dernières municipales.

    Le projet « LOLA » : une alternative crédible au tunnel ?

    Le projet « LOLA » mis en place par l’ancien maire et président de l’agglomération d’Annecy Jean-Luc Rigaut prévoyait d’assurer une liaison entre Annecy et Faverges par la mise en place du tunnel et d’un BHNS, c’est-à-dire d’un bus à haut niveau de service. Cet équipement a la particularité de rouler en site propre hors du flux des voitures pour pouvoir garantir les horaires de desserte sur cet axe souvent très bouchonné.




    Les signataires souhaitent aussi que le projet LOLA soit étendu à une autre forma de transport public « ultra performant ». On peut donc fortement penser à une liaison de type tram-train qui pourrait s’implanter sur les bords de la piste cyclable. Au mois de juillet dernier, une pétition avait recueillie plus de 5 000 signatures pour lancer des études dans ce sens. Ce projet était estimé à 250 M € contre 350 M € pour le tunnel avec le BHNS.

    En outre, en termes de pollution atmosphérique, le bilan est largement du côté du tram-train électrique. Mais c’est bien le virage de la Puya entre Annecy et Sevrier, qui par son étroitesse peut rendre difficile et très couteux la construction d’une voie pour le tram-train.

    Ce débat pourrait donc bien revenir sur le devant de la scène, car l’ancien maire d’Annecy avait demandé pendant les municipales d’Annecy que cette question soit tranché par un référendum local.

    Mise à jour du 27/11/2020 : Le Président du Conseil Départemental de Haute-Savoie a annoncé également son retrait du projet. Son partenaire financier, le Grand Annecy ayant renoncé à apporter  60 M € pour faire la sortie du tunnel au niveau de Seynod. La promesse de campagne du nouveau maire d’Annecy, François Astorg, d’enterrer le projet a donc bien été tenue.

    1 COMMENTAIRE

    1. Tant mieux !! Un tram électrique serait bien plus adapter celon moi et bien plus ecolo !! Mais ce n’est que mon avis !! Un avis que nous avons avec les amis depuis plus de 15 ans et nous en avons 35… Étant tous natifs de St jorioz nous connaissons très bien les problèmes de circulations et nous avons eu le temps de nous faire notre propre opinion !!!

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    Annecy : le parking Courier gratuit sous certaines conditions

    En cette période de confinement pour aider les habitants qui travaillent à leur domicile, la ville d'Annecy rend gratuit le parking Courier. Sous quelles...