Voeux du maire d’Annecy : 2023 rimera avec proximité

Le Pont des Amours Annecy

Après deux années marquées par la crise sanitaire, les vœux du maire d’Annecy ont enfin pu se faire en présentiel, via les Rencontres 2023. Ils se déroulaient ce lundi 16 au soir, à Bonlieu. Nous y étions et vous proposons un résumé de la soirée.

Retour sur 2020 et 2021

Dans un premier temps, François Astorg, maire de la ville d’Annecy, est revenu sur les premières années de son mandat. Car c’est bien la première fois que les vœux du maire se sont déroulés en présentiel pour cette équipe municipale. La mairie a mis en avant la nécessité de gérer le succès d’Annecy, tout en conservant de la proximité avec les plus de 135 000 habitants.

Les 3 piliers de l’équipe municipale

Durant deux ans, l’équipe municipale a travaillé sur trois piliers :

  • La justice sociale, avec l’aménagement de la ville de sorte qu’elle soit accessible au plus grand nombre avec, par exemple, les 12 casiers solidaires installés sur Annecy.

  • La transition écologique, qui passe par une redynamisation des quartiers de la ville avec notamment la revégétalisation des écoles, la gratuité de la plage de l’Impérial et la Friche des rails.

  • La proximité avec les citoyens, via la mise en place de plusieurs concertations et la création de 16 nouveaux conseils de quartier. Un budget participatif a aussi été instauré.

À noter que ces piliers continueront d’être travaillés dans la suite du mandat de François Astorg et de son équipe municipale.

Les projets pour 2023

Pour la mairie d’Annecy, 2023 sera l’année de la proximité avec les citoyens. L’idée est ici de continuer à les impliquer dans la vie de la commune, notamment avec la deuxième édition du budget participatif.

La mairie souhaite également continuer de développer Annecy, afin d’en faire une ville vivante. Tout en la préparant de manière à assurer des conditions de vie sereines aux habitants à l’avenir. Ce qui passe par la maîtrise des constructions et du parc immobilier, ainsi que par la nécessité de faire d’Annecy une ville résiliente, qui s’inscrit dans une démarche de transition écologique.

50 nuances de vert, place des Romains

Quartier des Romains AnnecyLe projet 50 nuances de vert avait été largement plébiscité par les citoyens lors du premier budget participatif. En 2023, il se concrétisera sur la place des Romains. En effet, le secteur sera revégétalisé.

L’objectif ? Décarboner petit à petit la ville d’Annecy et apporter plus de fraîcheur lors des épisodes de canicule.

Un point non négligeable puisque selon une étude menée par Drias-Météo et publiée dans Le Figaro, Annecy devrait devenir la ville la plus touchée par la canicule à l’horizon 2040.

Les projets en cours qui se concrétisent

D’autres projets se concrétiseront aussi en 2023. Parmi eux, trois ont été mentionnés lors des Rencontres de lundi soir :

  • L’Hôtel de Ville. Les travaux doivent débuter d’ici à la fin de l’année. Et pour renforcer la proximité avec les citoyens, les sous-sols du bâtiment seront ouverts au public.

  • Les Haras. Les lieux accueilleront notamment un parc public et la cité du cinéma d’animation. La première pierre doit être posée le 1er juin.

  • Les transports en commun. L’étude menée par le Grand Annecy se clôturera cette année. Des mesures plus concrètes pourront alors émerger en fonction des résultats obtenus. Par ailleurs, la mairie s’est dite toujours “porteuse du projet de tramway”.

D’autre part, la mairie d’Annecy a de nouveau signé les conventions la liant aux 8 MJC.

Les réponses aux questions des citoyens

Parmi toutes les questions posées par les Annéciens en amont des Rencontres, trois ont été mises en avant lundi soir. Des réponses ont été apportées sur des sujets bien distincts, mais néanmoins importants.

Annecy, désert médical ?

C’est l’une des questions qui est le plus revenu, notamment du côté de Novel et des Teppes : la ville d’Annecy est-elle un désert médical ? À première vue, la réponse est non puisque l’agglomération annécienne reste attractive pour les médecins.

Cependant, une problématique survient. Celle de remplacer rapidement les médecins partant à la retraite. Car il faut du temps pour faire venir de nouveaux professionnels de la santé, notamment parce qu’ils ne bénéficient pas d’aides. Et cela peut vite devenir complexe, sachant qu’il faut désormais en moyenne 1,5 médecin pour en remplacer un.

Pour pallier au manque de médecins généralistes dans le quartier Novel-Teppes, un projet de maison de santé pluri-professionnelle est en cours. Elle devrait accueillir 5 à 6 professionnels de la santé. Le cabinet sera opérationnel dès la fin des travaux.

Plan de circulation et mobilités dans le quartier du lac

Autre question mise en avant, celle des mobilités à Annecy et plus précisément dans le quartier du lac. Sur ce projet d’aménagement, l’enjeu principal est de réussir à répondre aux besoins des divers acteurs, à savoir les commerçants, les riverains et les piétons. Pour cela, un atelier est prévu dans quelques semaines.

Pour ce qui est des mobilités à Annecy et au sein du Grand Annecy, une étude statistique et de circulation est en cours. Elle aborderait notamment la question des parkings au sein de l’agglomération, ainsi que les lignes de bus.

La piscine des Marquisats

Piscine Marquisats AnnecyEnfin, la question de la piscine des Marquisats. Vaste sujet nous direz-vous. Ce décalage est notamment la conséquence de modifications sur le projet, d’ordres technologiques et écologiques. Autre point mis en avant par la mairie pour justifier ce retard, des problèmes d’ordre géologique.

Quoi qu’il en soit, les travaux devraient bel et bien débuter en 2023. Selon les dernières estimations, la piscine des Marquisats ouvrira de nouveau ses portes en septembre 2025.

Focus sur les associations présentes

Les vœux du maire 2023 ont aussi été l’occasion de mettre en lumière 6 associations œuvrant sur Annecy. Nous vous proposons une présentation rapide de 3 d’entre elles :

  • Ostara. Cette association accompagne les femmes victimes de toutes les violences, quelles soient sexuelles ou sexistes. Une permanence est réalisée tous les lundis.
    En 2023, Ostara a pour projet de mener une campagne de sensibilisation en milieu scolaire.

  • Alfa3a. Son objectif est d’accompagner les personnes vivant dehors, dans des squats ou des bidonvilles. 2 accueils de jours sont prévus toutes les semaines et des maraudes sont aussi organisées dans l’agglomération annécienne.
    En 2023, Alfa3a a pour projet de travailler en faveur des enfants déscolarisés, qui sont au nombre de 30 sur Annecy.

  • Wimoov. Cette dernière association accompagne les personnes en réinsertion et ayant besoin de se déplacer. Il peut aussi bien s’agir de jeunes que de personnes salariées ou de seniors. Un travail sur la mobilité est réalisé et 300 à 400 personnes sont déjà accompagnées sur Annecy.
    En 2023, l’association Wimoov fêtera ses 25 ans.

Article précédentHaute-Savoie : les bons gestes à adopter au retour de la neige
Article suivantSéjour dans les Alpes : conseils pour préparer ses vacances au ski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici