Votre média indépendant !

Plus
    Accueil Notre agglo Quel avenir pour le Haras d'Annecy après la concertation ?

    Quel avenir pour le Haras d’Annecy après la concertation ?

    Le Haras est un site emblématique d’Annecy. Après son acquisition par la ville, il doit faire l’objet d’un réaménagement suite à la concertation publique de cette fin d’année.




    Histoire du Haras d’Annecy

    Le Haras d’Annecy a été construit sous la III e République entre 1880 et 1885. Il permettait à l’époque la reproduction des étalons pour avoir des chevaux performants en cas de conflit. Il est fermé en 2005 et racheté par la ville d’Annecy en 2007.

    Le site comprend une grande esplanade en son centre, un long bâtiment qui abrite les selles et les services vétérinaires. Une carrière permettait l’entrainement et le dressage. Elle a servi à la fin du siècle dernier au club d’équitation de la Cravache d’Annecy. La belle maison de maître que l’on peut voir à la droite de l’entrée était celle du directeur.

    Une large concertation pour imaginer l’avenir du Haras

    La précédente équipe municipale avait imaginé un avenir pour ce site avec trois grands axes : la création d’un grand jardin d’eau, l’ouverture d’une halle gourmande et d’une cité du cinéma d’animation en lien avec le Festival du Film d’Animation d’Annecy.




    La nouvelle municipalité a voulu lancer une concertation publique pour recueillir l’avis des annéciens sur ce projet central. Elle s’est déroulé du 24 novembre au 10 décembre 2020. Plus de 3 000 personnes ont répondu à un questionnaire en ligne. Le fil directeur était de comprendre comment les annéciens souhaitent s’approprier le site en fonction des espaces verts, des bâtiments et des différentes animations. Désormais, les services de la mairie et un cabinet spécialisé vont analyser les résultats qui seront rendus publics à la fin du mois de janvier. Neuf ateliers ont été organisés en visioconférence jusqu’au 12 décembre. Certains étaient réservés au professionnels et aux associations qui sont présentes sur le haras pendant l’été.

    C’est donc l’avenir de l’ensemble du site qui sera analysé, à l’exception du grand jardin d’eau qui fait partie du travail architectural déjà mené et de la cité du cinéma d’animation. L’avenir de la maison du directeur sera un des enjeux. La création de la halle gourmande n’était pas incluse dans cette consultation. Mais, il a été précisé que ce projet sera orienté vers les productions alimentaires locales et que les prix devraient être accessibles au plus grand nombre.

    Rendez-vous donc en 2021 pour connaitre en détail l’avenir du Haras.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    Les entreprises de Haute-Savoie accélèrent leur transformation numérique

    La crise sanitaire impose aux entreprises de Haute-Savoie de repenser leur modèle de développement. Quelles sont les solutions pour accompagner la transition numérique ? L'indispensable...