Votre média indépendant !

Plus
    Accueil Notre agglo La piste cyclable du centre-ville d'Annecy a été supprimée par la mairie

    La piste cyclable du centre-ville d’Annecy a été supprimée par la mairie

    La coronapiste avait été installée le 24 juillet entre le commissariat et le centre Bonlieu. Elle avait très rapidement opposé les cyclistes et les automobilistes. Finalement ces derniers ont provisoirement gagné la partie.




    Une solution provisoire qui a pris fin

    Dans notre précédent article, nous vous informions que cette piste cyclable devait certainement disparaître peu de temps après la rentrée. La municipalité s’était laissée quelque temps pour mesurer son impact sur la circulation hors période estivale. Il aura suffi de 15 jours, hier en début de matinée, des agents municipaux de la voirie ont effacé les marquages au sol, démonté les plots de séparation entre vélos et autos, retirés les feux de signalisation provisoire.

    Peu de temps avant midi, la coronapiste avait disparu. Ce terme de coronapiste est apparu pendant le déconfinement, de nombreuses municipalités ont créé des pistes cyclables provisoires pour répondre à la demande des usagers qui reportaient leurs déplacements en bus vers le vélo.

    La voiture reprend donc ses droits et les cyclistes vont devoir soit repasser par le pont des Amours soit slalomer dans la circulation souvent dense sur cette portion routière d’Annecy.

    C’est essentiellement les interminables bouchons entre Saint-Jorioz, Sévrier et Annecy qui ont eu raison de la piste. Les véhicules d’urgence risquaient de ne pas arriver assez vite. Il y avait aussi des points dangereux dans les zones tampons avec les piétons : parking de la Tournette, quai de Bayreuth et passage de l’Hôtel de Ville. Enfin, en termes de conformité la piste ne faisait que 2,5 m au lieu des 3 m préconisés pour chaque sens.




    Quelles alternatives pour une nouvelle piste cyclable ?

    Le nouveau maire écologique d’Annecy, François Astorg et la nouvelle présidente du Grand Annecy Frédérique Lardet, ont annoncé une conférence sur la mobilité à Annecy. Elle devrait réunir les usagers des transports en commun, des représentants des automobilistes, des cyclistes, des taxis et des piétons. Aucune date n’ayant été fixée, on peut penser qu’elle aura lieu à l’automne.

    La création d’une passerelle sur la canal du Vassé, près du manège du Pâquier, fait depuis longtemps partie des solutions qu dorment dans les cartons. Si elle était retenue cette option devrait encore être approuvée par les Architectes des Bâtiments de France.

    Si aucune solutions n’est trouvée rapidement, il faut rappeler que le tout vélo à Annecy n’est pas possible. Le réseau routier est ancien et la largeur des rues insuffisantes. Enfin, la pratique du vélo n’est pas toujours adaptée pour les personnes âgées, les artisans et les personnes porteuses de certains handicaps. Pendant la saison froide, son usage diminue aussi fortement.

    Il sera compliqué  de satisfaire le plus grand nombre sur ce dossier sensible du fait des contraintes naturelles de la géographie du bassin annécien.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    Vacances de Noël : stations de ski ouvertes mais remontées fermées

    D'abord fermées pour Noël, les stations de sport d'hiver de Haute-Savoie seront finalement autorisées à ouvrir mais pas de ski au programme. Quelles conséquences...