Guide touristique d'Annecy

L'information aussi pure que le lac, depuis 2008 !

McDonald’s en face du Pâquier : pourquoi c’est inévitable ?

« Le centre-ville mérite mieux que Mc Do » vient de déclarer Jean-Luc Rigaut, l’ancien maire d’Annecy. Cette prise de parole très politique indique aussi que le géant américain est sur le point d’ouvrir face au Pâquier. Analyse du rapport de force.

Historique des tentatives de McDonald’s pour s’implanter près du lac

La cité lacustre attire des milliers de touristes dans le centre-ville et sa population augmente chaque année. C’est donc une cible de choix pour l’enseigne américaine qui tente, depuis plus de 10 ans, de renforcer les deux restaurants existants  (Carrefour Annecy et Géant Casino Seynod).

Il y a 10 ans, McDonald’s avait tenté de s’implanter à la place du magasin de bricolage Weldom en face du collège Raoul-Blanchard. Le maire s’y était opposé car l’emplacement n’était pas approprié, trop proche de l’établissement scolaire. En 2012, le groupe avait tenté de s’installer près de la gare, mais l’ancienne municipalité avait pu bloquer le projet.

Cette année, le groupe de fast-food a déposé en février un permis de construire pour des travaux sur construction existante au service d’urbanisme d’Annecy. L’emplacement se situe 4 quai Eustache-Chappuis en face du canal du Vassé et du Pont des Amours. C’est actuellement le restaurant « Les arcades » qui avait auparavant l’enseigne « Hippopotamus » qui est ciblé. Le 10 mars dernier, l’ancien maire avait déclaré être opposé à cette implantation dans un immeuble classé à l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine). Il a conclu en estimant que c’était au nouveau maire d’en décider.

Seulement, le nouveau maire c’est François Astorg, élu de tendance écologique qui a porté, tout au long de sa campagne le slogan : « produire et manger local ».

Cette fois-ci, c’est la bonne pour McDonald’s à Annecy

Le projet d’implantation de McDonald’s ira donc à son terme. Si l’entreprise américaine avait racheté le fonds de commerce, la municipalité aurait pu utiliser son droit de préemption et donc acheter à sa place. Mais le roi du hamburger a racheté des parts sociales du restaurant actuel pour en prendre le contrôle. Et une municipalité n’a pas le droit d’acheter des parts sociales d’une société.

La maire adjointe en charge du commerce de proximité a déclaré qu’il y avait « un trou dans la raquette » au niveau juridique et que c’est le droit français qui le permet.  Madame Lardet qui est aussi députée, a indiqué qu’elle allait proposer cette question à ses collègues parlementaires.

La ville d’Annecy a indiqué qu’elle sera très exigeante sur l’instruction du permis de construire et sur le respect de la consigne des ABF (Architectes des Bâtiments de France). Une discussion aura aussi lieu avec McDonald’s  au niveau du traitement des déchets produits. L’enseigne voisine de fast-food, Burger King procède elle-même au ramassage des déchets qu’elle produit sur le Pâquier et aux abords du restaurant.

L’ancien maire d’Annecy n’a pas manqué de sortir de son silence en indiquant que la nouvelle municipalité devait continuer à s’opposer en ayant une vision et une volonté politique à affirmer. Enfin, le propriétaire de l’hôtel voisin du futur McDonald’s, le Splendid craint les futures nuisances pour son établissement et pour le voisinage : bruits, détritus et odeurs.

1 Comment

  1. Leonard Marc

    at

    Chers tous,

    Si les autorisations administratives ne sont pas encore accordées et purgées de recours c’est que ce n’est pas encore fait ! Sauf bien entendu si les élus ont la volonté de dire oui à Mac Donald.

    Le “nous sommes opposés mais nous n’avons pas d’autres solutions” est un mensonge pathétique !

    Tant que les autorisations administratives ne sont pas accordées la vente n’est pas faite.

    Ce qui déclenchera la vente ce sont ces autorisations administratives. La présidente du Grand Annecy le sait mieux que personne puisque dans le passé elle a été Dirigeante d’une enseigne de restauration commerciale Nationale (3brasseurs) puis en charge du développement (elle cherchait des locaux commerciaux comme celui que Mac Donald a trouvé quai Eustache Chappuis) du groupe Bertrand (actuel propriétaire de l’enseigne…… Burger King !!!!).

    Elle sait donc mieux que personne que seule une décision favorable de sa part pourra permettre à Mac Donald de s’installer!

    Arrêtez donc de prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !!!

    L’actuelle municipalité échouerait donc la ou la précédente aurait réussi ? Ça promet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *