Comment apprendre à skier ?

Pour profiter de vos vacances dans les stations de sport d’hiver, vous pouvez apprendre à skier en prenant des cours de ski. Nos conseils pour faire les bons choix selon vos attentes.

Quelles stations choisir pour débuter ?

La plupart des grandes stations de sport d’hiver des Savoie possèdent des zones dédiées à l’apprentissage du ski de piste. Dans les petites stations familiales comme le Grand-Bornand, les pistes les plus faciles, avec la signalétique verte sont utilisées par les débutants. Dans les plus grandes stations, des espaces peu pentus sont dédiés à l’apprentissage du ski.

Vous pouvez ensuite réserver un séjour qui soit situé à proximité de la zone d’apprentissage pour vous faciliter le trajet quotidien avec le matériel. Vous pouvez aussi, si vous le pouvez privilégier les périodes hors vacances scolaires. Les pistes sont beaucoup moins fréquentées, ce qui est agréable pour débuter en confiance.

Peut-on apprendre à skier à l’âge adulte ?

Il n’y a pas d’âge pour prendre des leçons de ski alpin. On constate de plus en plus que les adultes veulent apprendre, ainsi un tiers des débutants sont aujourd’hui des adultes. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut être motivé, avoir une bonne condition physique et prévoir une préparation physique avant le départ.  Des petits exercices de remise en forme, vous éviteront de souffrir de courbatures par la suite.

Pour apprendre à skier, une semaine de cours est généralement nécessaire, mais vous pouvez réduire cette période à 3 matinées pour tester si ce sport vous convient. Pour les enfants, apprendre à faire du ski est souvent une activité ludique proposée en groupe d’âge homogène.

Peut-on apprendre à skier seul ?

Il est tenant de regarder des vidéos sur le web et de lire des conseils pour savoir skier. Mais cette facilité apparente risque de vous amener à prendre de mauvaises habitudes, voire de vous blesser. Si un ami souhaite vous apprendre à skier, cela part de bon sentiment mais, malgré sa bonne volonté, il ne possède pas les qualités pédagogiques d’un moniteur. C’est pourquoi nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pendant votre première semaine au sport d’hiver.

Cours particulier ou collectif ?

Pour les adultes, le cours particulier présente des avantages car, le moniteur de ski peut s’adapter au niveau et à la condition physique de son élève plus facilement que dans un cours avec plusieurs personnes.  Pour les plus jeunes, le cours collectif est plus économique et convient bien pour progresser rapidement.

 

Si vous venez en groupe, un cours particulier pour quelques amis ou une famille est la garantie d’apprendre en s’amusant. La durée de l’apprentissage va de 3 jours à une semaine. En moyenne, au bout de trois jours le skieur débutant est capable de prendre des virages sur une piste bleue. Pour les pistes plus difficiles, il faut consolider ses acquis avec quelques cours supplémentaires.

Quel équipement pour apprendre à skier ?

Le premier conseil est de louer son matériel : ski, chaussures, bâtons et casque. D’abord pour pouvoir skier avec un matériel récent et de bonne qualité, ensuite parce qu’à l’achat cela correspond à un budget conséquent. Il est préférable de louer pendant vos cours, au cas la pratique du ski de piste ne vous intéresse plus par la suite. A contrario, si vous devenez un skieur passionné, vous pourrez alors choisir un équipement qui correspond à votre niveau et au type de glisse : ski de randonnée, snowboard, descente.

Au niveau des vêtements, il faut privilégie la technique de l’oignon, c’est dire d’empiler plusieurs couches pour pouvoir s’adapter aux changements de température. La bonne tenue consiste à porter des sous-vêtements thermiques et de bonnes chaussettes sur lesquels vous enfilez pantalon, veste, bonnet et gants.

Le port du casque n’est pas obligatoire pour les adultes, mais il est fortement recommandé pour assurer une protection maximale à la tête en cas de choc. La plupart des stations de ski proposent des forfaits qui comprennent un certain nombre de cours dispensés par un moniteur de ski alpin et la location de matériel. Cette offre en pack permet de réaliser des économies.

 

Les bons conseils pour commencer le ski

En appliquant ces conseils de bons sens, vous allez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre formation à la pratique du ski :

Choisir un terrain plat pour s’élancer

En évoluant sur une piste “baby'” ou une zone plate en bas des pistes, vous aurez ainsi tous le temps de comprendre votre équipement et les premières notions d’équilibre.

Ne pas mettre vos chaussures de ski

En effet, ces chaussures peuvent être inconfortables pour marcher jusqu’à la piste. Il est préférable de faire votre approche jusqu’à la piste avec des bottes de neige.

Pas de bâtons au début

Pour parfaire son équilibre, il est préférable de se concentrer sur ses skis. Les bâtons seront utiles dans le second temps de la formation.

Ne chausser qu’un ski après l’autre

Après s’être habitué aux chaussures, vous chaussez un premier ski et vous glissez en équilibre sur une seule jambe, puis vous alternez avec l’autre.

Faire des pas de patineur

Comme si vous étiez sur une patinoire ou en roller, vous poussez la neige d’un côté puis de l’autre sans utiliser vos bâtons. Cette technique vous permet de vous déplacer sur le plat et même de monter une pente. Si celle-ci est trop forte, il faut mettre vos skis perpendiculaires à la piste et monter un pied après l’autre.

Le freinage du débutant

C’est la technique bien connue du chasse-neige qui consiste à mettre ses skis en accent circonflexe en maintenant l’avant des skis en contact.

Savoir se relever

Indispensable, il faut se mettre en position assise derrières les talons, prendre un genou avec une main, poser l’autre au sol et pousser vers le haut et vers l’avant pour vous relever.

Les premiers virages

Toujours sans les bâtons, vous choisissez une piste “baby” ou verte et vous mettez vos bras en avion, vos skis en chasse-neige et vous appuyez sur le pied extérieur tout en tournant le buste du côté où vous voulez tourner.

L’ensemble de ces conseils vous seront utiles, mais ils ne remplacent pas la pratique avec un moniteur de ski des différentes écoles de votre station : ESF, ESI, Oxygène ou UCPA.