Votre média indépendant !

Plus
    Accueil Notre agglo Bientôt la reconnaissance faciale dans les rues d'Annecy ?

    Bientôt la reconnaissance faciale dans les rues d’Annecy ?

    Une expérimentation de la reconnaissance faciale dans les trains et les gares sera mise en place dans la région, en plus de la vidéo-surveillance présente à Annecy. A-t-on atteint une limite ?







    Japon et Chine : la stratégie de l’ultrasécuritaire

    Pour les Jeux Olympiques de Tokyo qui ont commencé le 23 juillet, la sécurité va être renforcée à un niveau rarement atteint. Pour la première fois sur un tel événement, les 300 000 athlètes, personnels, journalistes et bénévoles seront soumis à un système de reconnaissance faciale conçu par la firme NEC. Des puces électroniques seront intégrées dans les badges des personnes accréditées. La technologie sera présente à l’entrée des quarante sites de la compétition. Les organisateurs pourront ainsi rassembler une grande base de données de photos.

    En Chine, les nouvelles technologies de traçage sont très utilisées officiellement pour lutter contre le coronavirus avec la généralisation d’applications mobiles qui permettent de suivre les déplacements. Le 13 juillet dernier, les autorités ont reconnu avoir mis en place des caméras de reconnaissance faciale dans la ville chinoise de Ruili à la frontière avec la Birmanie. Avec ce dispositif, les personnes qui sortent d’un quartier, d’un supermarché ou d’une zone spécifique ont leur visage scanné par une caméra. Ces données sont associées à un QR code unique qui permet de surveiller les déplacements d’une personne et de prendre sa température pour lutter contre la propagation de la Covid-19.

    Expérimentation de la reconnaissance faciale dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

    Lors de sa session du 19 juillet dernier, le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a adopté une délibération qui autorise l’expérimentation de la reconnaissance facile dans les trains et les gares. La gare d’Annecy pourrait donc être concernée. Ce dispositif viendra en accompagnement du travail de la police et de la gendarmerie et ne sera accessible qu’aux autorités compétentes. Il permettra a posteriori de suivre le trajet de délinquants ou de criminels pour les arrêter et il devrait concourir à la prévention des crimes et délits.

    Les réactions ont été nombreuses dans l’assemblée régionale pour dénoncer une grave atteinte aux libertés, cette technologie étant largement utilisé en Russie et en Chine pour surveiller l’espace public. Les élus d’opposition ont mis en garde contre “un terrifiant outil de contrôle des citoyens“. Martin Drago, juriste à la Quadrature du net, estime que c’est “le contrôle d’identité généralisé et constant, et donc la fin de l’anonymat dans l’espace public”. Le président de la région Laurent Wauquiez qui avait fait campagne sur le thème sécuritaire a assumé sur Twitter que : “Protéger nos lycéens, nos enfants dans les cars, les usagers des trains, c’est notre responsabilité. La reconnaissance faciale, a posteriori, permettra d’identifier les criminels et les interpeller“.

    Annecy : une ville sous vidéosurveillance

    La Gazette de Communes a publié en 2020 le classement des villes françaises de plus de 90 000 habitants qui comptent le plus de caméras de vidéosurveillance sur la voie publique. Résultat : Annecy se place en quatrième position avec 273 caméras au total.

    Ce qui représente une caméra pour 460 habitants. La préfecture de Haute-Savoie connait la plus forte progression de cet équipement avec une augmentation de 493 % entre 2013 et 2019. Les trois premières places de France sont occupées par Nice, Nîmes et Mulhouse.

    Caméra de vidéosurveillance

    Les caméras de vidéosurveillance à Annecy sont installées pour surveiller l’espace public notamment en cas de problème de circulation ou de voirie, de risque incendie (dans le tunnel Courier), de prévention de la délinquance (vol, acte de vandalisme) et de localisation d’individus ayant commis un acte délictueux. Le personnel qui visionne ces images 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 est habilité. Le traitement des images peut faire l’objet de réquisition par la Police Nationale ou la Gendarmerie. Les images sont conservées pendant quelques jours avant d’être effacées. Certaines caméras fonctionnent à 360° et sont équipées de dispositif d’amplification de lumière pendant la nuit.

    2 Commentaires

    1. Elle a bon dos la sécurité des citoyens. C’est aussi et avant tout pour le contrôle des citoyens, comme cela est fait en Chine (la dictature joyeuse) et pour amener à petits pas la surveillance généralisée des peuples. Pour la protection des états et des representants d’état. Qui se maintiennent au pouvoir en pronant la “non violence”. Et évidemment par la suite ne servent que leurs propres intérêts, financiers et économiques, au détriment des peuples.

    2. C’est amusant de voir cette convergence “pass sanitaire”, 5G, reconnaissance faciale…
      Au nom de notre sécurité paraît-il 🙂
      Klaus Schwab a annoncé dans son livre “le grand reset” que le but de nos grands dirigeants étaient de fusionner nos identités physiques et numériques.
      L’Humanité va t’elle se laisser piéger et accepter de devenir l’esclave numérique de quelques illuminés ?

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    Annecy : ouverture du parking gratuit “Parc des sports”

    Pour répondre à la demande stationnement en forte hausse sur Annecy, un nouveau parking vient d'ouvrir. Bonne nouvelle : il sera gratuit dans un...