Votre média indépendant !

Plus
    AccueilDans le départementFaut-il tuer les bouquetins pour sauver les bovins dans le massif du...

    Faut-il tuer les bouquetins pour sauver les bovins dans le massif du Bargy ?

    Un bras de fer oppose depuis des années les agriculteurs et les associations de protection de la nature, concernant la lutte contre la brucellose. De quelle manière la préfecture a-t-elle tranché ?

    L’historique de la confrontation

    Dans le massif du Bargy en Haute-Savoie, à proximité du Grand-Bornand, un foyer de brucellose existe depuis une dizaine d’années au niveau des bouquetins. Cet animal est un mammifère emblématique de la faune de notre département. A la fin de l’année 2021, un cas de contamination à la brucellose, d’une vache laitière, avait été découvert dans un troupeau de Saint-Laurent en Haute-Savoie, à proximité du massif du Bargy. Comme le prévoit la réglementation vétérinaire, la totalité du cheptel a dû être abattu, soit 229 animaux. Le préfet de la Haute-Savoie a confirmé l’obligation de sacrifier l’ensemble du troupeau pour maintenir le statut “indemne” de notre pays par rapport à cette maladie.

    La brucellose est une infection bactérienne animale qui se transmet à l’ensemble des ruminants sauvages et d’élevages ainsi qu’à l’homme. Chez l’animal, elle provoque une baisse de la fertilité, des avortements et des pertes en lait. La transmission se fait par voie alimentaire et contact direct.

    Pour lutter contre la propagation de cette maladie, le préfet de la Haute-Savoie a pris un arrêté le 17 mars 2022 qui autorise la reprise des tirs de bouquetins dans le massif du Bargy. Le texte indique qu’en 2022, la limite est fixée à 170 abattages de sujets non marqués. Une consultation publique des citoyens a indiqué que 84 % d’opinions défavorables à l’abatage.

    La position des agriculteurs

    Le lundi 29 novembre 2021, des centaines d’agriculteurs avaient manifesté devant la préfecture d’Annecy pour demander l’abatage de l’ensemble des bouquetins du Bargy. Ils estiment que ces animaux sauvages sont un réservoir de la maladie. Certains d’entre eux ont même déclaré, qu’à défaut d’une mesure radicale, ils pourraient “faire le ménage dans les bouquetins”. Ils ont aussi proposé l’introduction de bouquetins sains dans le massif.

    La position des associations de protection de la nature

    Des associations comme France Nature Environnement et la LPO s’opposent au monde agricole sur la question de l’abatage massif des bouquetins du Bargy. Cette derrière indique sur son site que les pouvoirs publics ont autorisé, contre l’avis des scientifiques et des citoyens, l’abatage sans contrôle sanitaire préalable d’un grand nombre de bouquetins en Haute-Savoie. France Nature Environnement indique 95 % des bouquetins de ce massif ne sont pas contaminés.

    L’abattage concernera donc 170 animaux sur une population totale de 380 bouquetins. Le Conseil National de Protection de la Nature a rendu un avis négatif à l’unanimité sur le projet du préfet. Selon la FNE, il existe des solutions alternatives plus efficaces comme les captures et les tests. Ils dénoncent cette décision qui aurait été prise sous la pression des producteurs locaux de reblochon.

    Les associations semblent avoir l’intention d’attaquer la décision préfectorale devant le tribunal administratif de Grenoble.

    Mise à jour du 18 mai 2022 : Le tribunal administratif de Grenoble vient de suspendre l’article 1  de l’arrêté du préfet de la Haute-Savoie qui autorisait l’abatage de 170 ongulés en 2022. Les captures restent autorisées, sur les 400 bouquetins du Bargy, une centaine peuvent être testés chaque année. Ses captures sont également autorisées dans le massif des Aravis et la montagne de Sous Dine.

    Mise à jour du 19 mai 2022 : Comme on pouvait s’y attendre, le syndicat agricole de la FDSEA a vivement réagi à la décision du tribunal. Par la voix de son président, le syndicat a indiqué que les éleveurs ne procéderont plus à l’abatage de leur troupeau en cas de cas de brucellose.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    Consultation médicale

    Comment avoir un rendez-vous médical sous 48 H à Annecy ?

    Il est souvent difficile d'avoir un rendez-vous rapidement à Annecy. Les urgences sont souvent saturées. Une nouveau dispositif permet de consulter un médecin sous...