Votre média indépendant !

Plus
    Accueil Histoire & Découverte Les souterrains oubliés du Château d'Annecy

    Les souterrains oubliés du Château d’Annecy

    Dans chaque château médiéval, on trouve des souterrains qui permettaient de s’échapper en cas de siège. Le château d’Annecy construit sur un éperon rocheux ne devrait pas échapper à la règle. Et pourtant…




    Où est l’entrée des souterrains du château d’Annecy ?

    Un peu d’Histoire est nécessaire pour comprendre cet édifice emblématique d’Annecy. Il a d’abord accueilli les comtes de Genève jusqu’en 1394, puis il a appartenu à  la Maison de Savoie au 15 e siècle, enfin il est retourné chez les comtes de Genevois-Nemours au 16 e siècle. Il servira par la suite de refuge pour les sans abris et de garnison. Vers 1950, le château d’Annecy menace de ruine, il est acquis en 1953 par la ville d’Annecy qui après d’importants travaux de réhabilitation le transforme en musée.

    Malgré des recherches importantes, au fil du temps, on ne trouve pas la trace de souterrains. Les historiens sont tombés d’accord pour dire que le château n’en avait pas, du moins à l’époque médiévale.

    Et pourtant en menant l’enquête, on s’aperçoit qu’à ses pieds, en empruntant la raide rampe pavée du château, il existe un renfoncement qui conduit derrière les arbustes à une entrée solidement fermée par une lourde grille. A-t-on découvert l’entrée des fameux souterrains ?

    Un sous-sol utilisé comme abri anti-aérien puis comme champignonnière

    Encore une fois, il faut connaitre l’Histoire d’Annecy pour comprendre. En 1939, la guerre avec l’Allemagne se profile. De nombreux abris anti-aériens sont construits partout en France. Il s’agit d’ouvrages de défense passive qui sont décidés par la préfecture.




    Du côté d’Annecy, ces abris sont construits sous le château qui présente l’avantage d’être massif et situé en plein centre-Ville. Un grand chantier est donc lancé  pour protéger la population en cas de conflits. En ville des tranchées sont creusées. Un tunnel est percé sous le château avec plusieurs entrées. La grande galerie part du bas de la côte Pérrière pour sortir au niveau du faubourg des Balmettes. Elle mesure un kilomètre de long et trois mètres de large.

    De nos jours, deux entrées sont toujours visibles, une vers la porte Sainte-Claire à l’entrée de la Vieille Ville et l’autre au début de la rampe du château près d’une crêperie.

    Ce large tunnel avec plusieurs abris pouvait recevoir près de 2 900 annéciens qui les ont utilisés pendant les bombardements. Le chantier se finit en 1943. Après la guerre, ces souterrains sont loués à deux entreprises :

    En 1946, c’est la champignonnière Ligeret qui l’utilise pour sa production, puis de 1961 à 1994, l‘entreprise Schmidhauser affine ses meules de fromages dans cet environnement propice.

    Depuis lors, ces lieux semblent inoccupés et ne sont pas accessibles au public. Si le château ne possèdent pas de souterrains construits à l’époque de sa construction, il existe bien dans son sous-sol de nombreuses galeries qui n’ont pas livré tous leur secrets.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Le mag'

    Idée vacances : Annecy en toutes saisons

    Annecy est une destination prisée par de nombreux touristes toute l'année. Quels sont ses atouts et quelle est la meilleure période pour venir en...